E2C – Energie Electrique du Congo

Electricite pour tous

Le chef de l’Etat Denis Sassou N’Guesso a lancé le 13 février 2021 à Lékana dans les Plateaux, la ligne électrique qui part de Djambala pour alimenter en énergie cette localité.

Trois allocutions ont été prononcées au cours de cette cérémonie.

Dans son de bienvenue, le sous-préfet de Lékana, Monsieur Egige ABOU a peint le tableau socioéconomique de sa circonscription administrative avant de transmettre la reconnaissance de ses administrés au chef de l’État pour avoir réalisé ce projet.

Présentant la fiche technique du projet, le ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire et des grands travaux, Jean Jacques BOUYA a fait savoir que l’ambition du Président de la République est de doter le Congo en infrastructures viables afin de l’arrimer au développement.

Poursuivant son propos, le Ministre BOUYA a souligné que le raccordement de cette ligne contribue à la création et l’implantation dans la ville, des unités de production et commerce générateurs de revenus et d’emplois.

Financé conjointement entre le Congo et l’Inde et exécuté par l’entreprise indienne Oversears Infrastructure Alliance, OIA en sigle,

le projet d’électrification rurale des communautés urbaines a consisté en la construction des lignes Haute tension et Moyenne tension sur les principaux axes du pays.

Soit:

– Une ligne de 11KV ;

– 14 lignes 33KV ;

– 5 lignes 35KV ;

– Deux lignes 110 KV ;

– Deux lignes 220 KV.

A ce jour, sept (7) composantes du projet ont changé les habitudes des populations dans les zones desservies :

  • la première composante est la ligne Moukoukoulou – Mayéyé – Sibiti mise en service le 8 juillet 2017 ;
  • la deuxième, c’est le Poste élévateur de 110 KV qui a été créé à Moukoukoulou et financé sur fonds propre et ce, malgré les temps qui courent.
  • la ligne 110 KV Haute Tension Oyo – Mossaka + Poste à Mossaka dont les travaux venait de reprendre après des mois d’hibernation représente la troisième composante.
  • la ligne HT 220KV Owando – Makoua qui constitue la quatrième composante.
  • la cinquième composante du projet est la ligne Ollombo – Abala ;
  • la ligne Gamboma – Ongogni est la sixième composante du projet, alors que celle Djambala – Lékana constitue la septième.

Comme toutes les composantes, la ligne Djambala- Lekana est conduite par la société indienne Oversears Infrastructures alliance (OIA) et contrôlée par l’entreprise STEG International.

À Lékana, il a été question de réaliser sur 48 km :

  • le piquetage du réseau Basse Tension ;
  • l’ouverture de 115 fouilles de 1,20m et 1,60m ;
  • l’implantation et le calage des supports bois 8m et 11m ;
  • le coulage des supports métalliques des angles ;
  • l’armement des supports bois et métalliques ;
  • la pose des câbles de terre sur tous les arrêts des lignes BT ;
  • le circuit de terre du poste ;
  • l’installation intérieure du poste ;
  • la pose d’une lampe au poste ;
  • la confection du socle et fixation ;
  • la pose du tableau TUR ;
  • la pose du compact NS 1250N ;
  • la pose des câbles de remontée en câble HGS 3 x 150mm2 ;
  • la pose du câble HGS 3 x 150mm2 pour la traversée de la route Nationale.
  • le déploiement des câbles préassemblés ;
  • le raccordement et la mise sous tension des lignes.

Prenant la parole, à son tour, le ministre de l’énergie et de l’hydraulique, Serge Blaise ZONIABA, a exhorté les populations de Lékana à prendre, non seulement, soin de l’infrastructure, afin de pérenniser cet acquis, mais aussi de suivre les conseils des agents d’E2C pour le bon fonctionnement de l’ouvrage , car, “une panne causée dans cette localité peut endommager tout le réseau”, a-t-il conclu.

Le clou de cette cérémonie a été l’allumage d’un lampadaire par le Président de la République qui a appuyé sur l’interrupteur rythmé par les acclamations de la population de Lékana.

Rappelons que la mise en œuvre de ce projet a été facilitée par les travaux antérieurs de la municipalisation accélérée du département des plateaux dans ce district.