E2C – Energie Electrique du Congo

A propos

“historique”

Notre Histoire

Les origines de la Société Nationale d’Electricité (SNE) remontent depuis 1949 date de l’exécution des travaux du barrage du Djoué qui devrait produire de la houille blanche pour permettre l’implantation des petites et moyennes entreprises, ainsi que l’électrification de Brazzaville, alors capitale de l’Afrique Equatoriale Française (AEF).

Ce projet entraine la création de deux (02) entreprises françaises ci-dessous mentionnées :

  • La Société Equatoriale de l’Energie Electrique (SEEE), chargée de la Production ;
  • L’Union Electrique du Congo (UNELCO), chargée de la Distribution.

En 1966, l’exploitation du barrage du Djoué est cédée au gouvernement de la République Populaire du Congo et placée sous tutelle de la Direction Générale des Travaux Publics (DGTP).

Ainsi, suite à la nationalisation des Entreprises, la Société Nationale d’Energie est créée par la loi n°06/67 du 15 juin 1967 sur les cendres de ces concessionnaires coloniales que sont la SEEE et l’UNELCO. Cette nouvelle société, entreprise verticalement intégrée disposait depuis du monopole de la Production, du Transport, de la Distribution et de la Vente de l’électricité sur toute l’étendue du territoire national.

La loi 06/67 du 15 juin 1967 sera abrogée par la loi n°67/84 du 11 septembre 1984 qui modifiera la disposition antérieure pour transformer la Société Nationale d’Energie en Société Nationale d’Electricité (SNE).

L’adoption et la promulgation de la loi n°14-2003 du 10 avril 2003 portant le code de l’électricité a fait perdre le monopole de la production, du transport, de la distribution et de la commercialisation de l’électricité, puisque le secteur à cette date a été ouvert aux opérateurs privés, et instaure un régime de concurrence.

Mission

Garantir la qualité et l’accès universel au patrimoine énergétique du Congo, voilà ce à quoi s’attèle l’E2C.Parmi ses principales missions figurent également la production, le transport, la distribution et la commercialisation de l’énergie électrique sur tout l’ensemble du territoire national.

Aussi d’assurer la planification, le contrôle de l’exploitation et la conservation du patrimoine public de l’électricité mis à sa disposition par l’Etat, et à cet effet, de prendre en inventaire les biens financés par l’Etat, 

.

Vision

Comme toute société l’E2C a aussi sa vision. Il s’agit de « Mettre en mouvement le capital humain et les organisations humaines dans le respect de l’environnement ». Cette forte ambition sociétale est suffisamment vaste pour absorber les mutations éventuelles imposées ou suggérées par l’environnement ainsi que celles induites par des aménagements organisationnels. Déjà quelques avancées allant dans ce sens sont plausibles.

Valeur